L’épicéa commun (Picea abies) et le pin sylvestre (Pinus silvestris) qui ont poussé dans les conditions arctiques sont très denses et gardent bien leurs dimensions.

Matière première

Le bois qui pousse dans les conditions arctiques diffère de celui qui pousse plus rapidement.  Sa croissance annuelle est plus lente et le bois est plus dense. La proportion du bois de cœur dit bois parfait est plus élevée.

On apprécie, en particulier, le pin qui a poussé dans les conditions arctiques, les spécialistes le considèrent comme un bois précieux. Le Pin Arctique ne noircit pas au cours des années, comme le pin des zones tempérées. Il devient rougeâtre, comme indique son nom en finnois ‘punahonka’, « pin rouge ». Cela s’explique par la proportion élevée du bois parfait dit bois de cœur.

Les madriers en bois arctique fissurent moins que les autres, ils s’affaissent très peu au cours des années. Ces caractéristiques garantissent un bois idéal pour les maisons en madriers.

Environ 65 % de nos produits sont faits avec le pin arctique et 35 % avec l’épicéa arctique. Notre bois vient de forêts certifiées PEFC et FSC et nous l’achetons aux scieries en Finlande et en Suède.

Dans les conditions arctiques difficiles, l’authentique pin de Laponie fournit du bois très dense.

Le pin de Laponie ne noircit pas mais devient rougeâtre au fil du temps.

Notre méthode de production permet de fabriquer des ossatures solides qui ne se tordent pas et ne s’affaissent pratiquement pas.